Galerie PhotoGalerie_Photo.htmlGalerie_Photo.htmlshapeimage_2_link_0
Galerie Videoshapeimage_3_link_0
Accueil    Biographie    Répertoire    Discographie    Galeries    Presse    Agenda    Contact accueil.htmlbiographie.htmlrepertoire.htmlDiscographie.htmlGalerie_Photo.htmlpresse.htmlBlog/Blog.htmlcontact.htmlshapeimage_4_link_0shapeimage_4_link_1shapeimage_4_link_2shapeimage_4_link_3shapeimage_4_link_4shapeimage_4_link_5shapeimage_4_link_6shapeimage_4_link_7
 

Six paraboles géantes en sus- pension dans la ville, support d’une rencontre certaine entre le son et l’image, la musique des étoiles en pleine recomposition et la voix lyrique d’une soprano clonée à l’infini...



L’ÉCOUTE DE L’ I M M E N S É M E N T LOINTAIN NOUS AIDE-T-ELLE À PERCEVOIR

L’INFINIMENT PROCHE ?

      PHILIPPE FRESLON

Paraboles, Augsburg,Allemagne

Paraboles, Graz, Autriche

« La partition s’écrit spontanément en écho aux mouvements et aux états proposés par le personnage principal, statique ou animé, seul ou fédéré, avec ou contre les clones, dans une réalité certaine ou aspiré par un trou noir. La linéarité du temps s’effrite tout comme l’identité vocale. La chanteuse se situe quelque part entre l’individu unique et la masse identique, entre monodie et polyphonie, entre silence et bruit, voix lyrique et cri. »

     Anne Rodier


Paraboles, Place du Capitole, Toulouse

Dido and Aeneas

Lakmé

L’Ormindo

Ormindo: Thierry Grégoire, contre-ténor

Amida: Romain Champion, ténor

Nerillo: Arnaud Raffarin, contre-ténor

Sicle: Anne Rodier, soprano

Erice: Jean-François Lombard, ténor

Erisbe: Stéphanie Révidat, soprano

Mirinda: Patricia Gonzalez, soprano

Ariadeno: Jacques Bona, baryton-basse

Osman: Pierrick Boisseau, baryton

 Les Paladins

direction: Jérôme Corréas

mise en scène: Dan Jemmett


Air de Sicle, Acte I

Opéra de Francesco Cavalli (1602-1676)


Créé à Venise, au Carnaval 1644

Teatro San Cassiano

Livret de Giovanni Faustini


mise-en-scène: Dan Jemmett

direction: J.Corréas, ensemble «Les Paladins»

production de L’Arcal, 2007


filmé lors de la générale à La Maison de la Musique de Nanterre


Acte I, récit de Sicle

            

L’Ormindo

Opéra de R.Leoncavallo

production de L’Arcal, 2005-06


filmé à l’Opéra de Reims

Paillasse

Opéra en trois actes de Léo Delibes

sur un livret en français d'Edmond Gondinet et Philippe Gille d'après la nouvelle de Pierre Loti, Rarahu ou le Mariage de Loti (1880),

créé le 14 avril 1883 à l'Opéra-Comique de Paris.


mise-en-scène J.L Pichon,

direction L.Campellone

Opéra de Saint-Etienne, 2007


Les Orages Désirés

Les Orages Désirés

La volonté d’un cumul de l’identique se manifeste dans toute les sphères de notre existence. La fascination du clonage, du double, répond au souci d’exercer un contrôle sur la nature, une gestion du réel que notre civilisation occidentale a amorcée depuis des siècles. Ceci s’applique depuis toujours à la musique, la polyphonie étant précisément la problématique d’un cumul de matière et le rythme une répétition infinie. » Julien Tarride


Iphigénie en Tauride, opéra en quatre actes de Christoph Willibald Gluck

sur un livret de Nicolas-François Guillard, représenté pour la première fois à l'Académie Royale de Musique le 18 mai 1779.

donné à Paris en novembre 2009

direction: N.Simonian

«L’action se situe vers 1815 au pied des Alpes. Hector Berlioz, très jeune adolescent en proie à ses passions, ne sait comment avouer à Estelle l’amour qu’elle lui inspire.Il va peu à peu comprendre que cet émoi ne doit pas être dit et qu’il faut au contraire s’éloigner d’Estelle et devenir musicien afin de magnifier le sentiment douloureux qu’il éprouve; Ce choix n’est pas celui de l’art contre l’amour, mais celui de l’art qui transfigure l’amour et sauve de la mélancolie.»

Ch.Wasselin

Opéra en quatre tableaux de Gérard Condé sur un livret de Christian Wasselin,

commande de Radio-France, création à la Salle Olivier Messiaen en 2003

création scénique en 2009 à l’Opéra de Reims et à l’Opéra d’Avignon


mise-en-scène S.Fribourg

direction: J.L.Tingaud


Le Père: F.Wesphal

Corsino: J.M.Caune

Vidéos de Spectacles

 

Dido and Aeneas  , opéra de Purcell

mise-en-scène: Denis Chabroullet

direction : J.M.Puissant


«Quand je pense à Didon et Enée, je vois dans mes songes des ruines, peut-être celles de Troie ; je n’ai jamais été tenté de construire une scénographie rappelant les palais regorgeant de richesses, de colonnes de marbre... J’y voyais plu- tôt un monde absent, comme un fantôme déserté par ses ondes, comme un voile tombé sur une société disparue, anéantie. Purcell me poursuivait, moderne, indestructible, m’offrant ce trait d’union entre la création et notre monde qui s’ensevelit quotidiennement dans une impuissance collective ahurissante. La voilà cette scénographie, les pieds dans l’eau. Un monde une fois de plus K.O. mais l’œuvre de l’artiste reste intacte ; Purcell nous démontre la force féroce de l’homme qui se bat pour toujours reconstruire !»  D.Chabroullet

Iphigénie en Tauride

 

Etude Pour la Sainteté

création en partenariat avec ROYAUMONT

dans le cadre de «»Transforme»

http://www.royaumont.com/fondation_abbaye/Transforme_cycle_de_formation_professionnelle.1094.0.html